+33 (0)6 10 23 29 14

Jugaad, l’innovation frugale

Publié le

Faire plus avec moins

Quand on rencontre Navi Radjou, il nous explique que « Jugaad »  est un mot hindi avec des racines populaires sans traduction précise, sauf à le résumer en « l’art de concevoir des solutions ingénieuses ». 

En cherchant à « faire plus avec moins » dans des conditions difficiles, l’innovation prend de nouvelles dimensions et le « il faut que cela marche » prend le pas sur la performance technique. 

 

Une autre approche : l’innovation frugale

Comme les technologies et les équipements sont rares ou chers, la création de solutions se fait en développant de l’ingéniosité et la créativité se nourrit d’un contexte résumé par« la rareté n’est pas un problème, elle est la mère de l’invention ». 

L’innovateur jugaad, c’est  une personne avec un problème à résoudre, mais au lieu d’être prisonnier d’un process structuré et préconçu, il va sortir du cadre pour laisser sa créativité s’exprimer : il s’adapteà ses moyens, à son environnement et vise un  résultat opérationnel  basé sur  la simplicité. Voilà les principes adoptés par l’innovation frugale.  

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Avant de découvrir comment mettre de la frugalité dans son approche innovatrice, il est important de regarder le monde qui nous entoure: nous pouvons constater la globalisation du modèle occidental, basé sur la technologie comme source de solution. Mais ce n’est pas la seule vision qui existe.  

Les exemples que nous fait découvrir Navi Radjou viennent d’Inde, du Kenya, du Brésil et même si leurs économies sont émergentes, leur créativité est pleinement efficace, originale et adaptable. 

Quelques exemples pour s’inspirer :

Au Pérou, un panneau publicitaire convertit l’air humide en eau potable, générant presque 100 litres par jour…

Au Kenya, un incubateur pour enfants prématurés est construit à partir des pièces de 4×4 Toyota : batterie, phares…

En Italie, un masque de plongée passe du loisir au médical en devenant un respirateur d’appoint pour malades…

 

L’innovation frugale offre une alternative quand les systèmes d’innovation et de production rationalisent, standardisent et deviennent de plus en plus onéreux. Aujourd’hui, beaucoup d’innovations sont couteuses, élitistes et finalement assez rigides à mettre en oeuvre dans un environnement qui devient de plus en plus mouvant. Notre environnement se résume par l’acronyme  VUCA Volatility,  Uncertainty,  Complexity,  Ambiguity.

Volatity : les situations changent vite, les positionnements sont précaires, les leaderships deviennent instables
Uncertainty : les évolutions des choses sont devenues imprévisibles.
Complexity : les objets et les services sont plus complexes, les acteurs et les interactions sont plus nombreuses.
Ambiguity : interférences, conflits d’intérêts, différences d’interprétation, les lectures différentes des évènements et des actions bloquent le consensus et les décisions.

 

Nos approches héritées des cinquante dernières années sont remises en cause à grande vitesse. Les repères bougent, la demande de sens est aussi importante que la demande de progrès et l’innovation frugale est une manière de s’engager concrètement pour chercher des approches alternatives, réinventer des modèles. 

6 principes

Quelles sont les lignes à suivre pour se lancer sur la voie de l’innovation frugale ? Ces principes nous guident autant sur la méthode que sur l’objectif et la manière de s’engager dans la résolution d’un problème.

  • Rechercher des opportunités dans l’adversité :

Face au problème que l’on veut résoudre, on change de posture et on se dit que la contrainte que l’on rencontre est une chance, une chance de découvrir autre chose, une chance de faire autrement en contournant l’obstacle.

  • Faire plus avec moins

Les ressources sont rares, l’ingéniosité est sans limite, on utilise, on réutilise, on réorganise

  • Penser et agir de manière flexible

Oui, on a l’habitude de faire comme ça, mais le fonctionnement que nous devons développer nous conduit à chercher de nouvelles voies, à ne pas se formaliser des contraintes, à regarder comment d’autres font quand ils n’ont pas ou peu.

  • Viser la simplicité

Le moins de pièces, le moins de temps, le moins de … en limitant les ressources que l’on utilise, on est déjà sur la voie.

  • Intégrer les marges et les exclus

La force de l’innovation frugale, c’est de chercher à inclure, de donner sa chance au plus grand nombre. En choisissant de faire simple, on cherche à diffuser un progrès atteignable par tous.

  • Suivre son cœur

Résilience face à l’échec, motivation sans limite, le coeur oblige sans relâche la tête à chercher des solutions. Oui, on peut faire simple.

 

Pour aller plus loin, découvrir la manière dont Accenture, Alcatel, Renault-Nissan, L’Oréal, Lafarge, Air Liquide, Saatchi & Saatchi + Duke et de la SNCF… innovent en s’inspirant de ces principes, prenez une journée pour découvrir un livre qui se lit comme un roman et incite à chercher d’autres voies que celle que l’on prend « habituellement » : https://www.diateino.com/fr/83-l-innovation-jugaad.html. L’innovation frugale, c’est un bon point de départ pour découvrir l’éco-design, l’économie circulaire … c’est un état d’esprit.

 

Belles innovations frugales,

Partager l'article
fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais